stamp images

Dispersion d'une collection personnelle,

Timbres anciens, en majorité classiques, lettres et pièces intéressantes ou rares.Proposés à prix nets.

Old stamps mainly classics, covers, locals or scarces pieces.

Accès au catalogue.

french flag
stamp images

Autres sites en chantier / Others sites under construction.

stamp

Les timbres des postes locales

stamp

Les timbres des postes locales

Les erreurs qui font que les timbres coutent chers

En plus de l’ancienneté, la rareté d’un timbre-poste contribue fortement à faire monter sa valeur. Pour se faire une petite fortune, les philatélistes se mettent à la recherche de timbres qui contiennent des erreurs. Profitant ainsi de l’imperfection de l’article pour en faire un objet rare et hors de prix.

Quels facteurs prendre en compte lors de l’investissement ?

Pour faire une bonne affaire dans la philatélie, il est important d’avoir l’œil pour les détails et repérer les caractères particuliers des timbres-poste à acquérir. Les timbres dont le motif est inversé par erreur gagnent en valeur, c’est le cas de l’avion inversé, le Jenny C3A de la poste américaine de 1918. Il faudra relever si les performations qui auraient dû faire en sorte que la découpe du timbre-poste n’ont pas effectué ce rôle. Si les couleurs manquantes et incorrectes attisent l’intérêt des grands collectionneurs, les timbres avec des valeurs erronées et manquantes sont très appréciés auprès des passionnés. Il faudra d’ailleurs noter qu’il arrive qu’un timbre-poste soit imprimé deux fois et donne un petit décalage presque imperceptible dans le motif.

Quelques exemples d’erreurs qui coûtent chers

Du temps de Mao, un modèle de timbre-poste a été édité dans le but de symboliser le communisme dans toute la Chine. Par erreur, le designer a mis la Chine en rouge, mais a laissé Taiwan en blanc. Le produit a vite été retiré de la circulation, ceux qui ont eu la chance de l’avoir sont donc chanceux.

Un timbre-poste de 1978, valant actuellement 130.000 £ a l’impression de la valeur 13 pounds manquante. Pour ajouter encore plus à sa valeur, cet article montrant l’image d’une rose n’a été produit qu’en trois exemplaires, dont deux sont en possession de la reine.

Certains timbres datant d’avant 1930 et l’après-guerre portent des erreurs dans les couleurs utilisées et manquent aussi de perforations. Dans le doute, il est conseillé de solliciter l’expertise d’un professionnel.